Du 28 janvier au 9 février 2020

Vernissage : Jeudi 30 Janvier dès 19h
20h Memoria corporis II, performance d’Emmanuel Lacoste ,25 minutes.
21h Boundaries performance de Gwen Sampe’
22h Obedience, performance de Kate MacNeil 25 minutes

Finissage : Samedi 8 février
20h30 Singing belt ritual performance de Larysa Bauge, 30 minutes
21h30 Hortense Gauthier, 30 minutes
22h15 Keep Your Head Up performance de Sandra STANIONYTE, 35 minutes
La galerie ouvre tous les jours à 13h.

 

Exposition collective

La mémoire du corps est ce qui demeure dans l’homme lorsqu’il a tout oublié.
La mémoire recommence par une cicatrice, par un corps souffrant, remémorant, malade, fragile;
un corps qui est l’interstice qui relie et sépare de tout.

Nos ordinateurs comportent tous une touche “efface”, dont la simple présence vient souligner la fragilité de la mémoire.
Mais y a-t-il un mode de mémoire qui résiste à l’effacement ? Une mémoire indélébile et pour ainsi dire incurable ?

L’art seul, peut-être, est à même de fournir une réponse palpable à ces questions. Car si le corps est partout représenté dans l’imagerie contemporaine,
et s’il constitue, au même titre que le mémoire, un matériau de base pour de nombreux artistes
contemporains, le corps ne montre pas sa mémoire : il l’agit puisqu’il l’incarne. Et dans la mesure où elle n’emmagasine aucune image
ou représentation, la mémoire du corps ne peut s’”effacer” que par la destruction du corps lui-même.

Avec la participation de Florence Guillemot- Vilain

art avec cheveux
« Mots tus » ou lettres d’amour
Pliage, collage papier et cheveux (une dizaine environ)
10 x 7 cm

« C’est le simple, l’ordinaire, le proche et leur mémoire qui m’intéressent.
Je travaille ainsi à partir d’objets du quotidien ou de l’environnement proche, mis en scène selon des techniques mixtes (dessins, collages, photos, vidéos, couture)
Actuellement c’est le matériau : cheveu, qui alimente mes recherches.
Le cheveu tant pour son aspect de préoccupation quotidienne et universelle que pour les symboliques de féminité, de force vitale et de mémoire qu’il représente »

 

Du 28 janvier au 9 février 2020

59 Rivoli
59 rue de Rivoli
75001 Paris

voir le  programme des performances:
https://www.facebook.com/events/589425641880728/