Samedi 3 et dimanche 4 juillet

installation vidéo de 10 à 18h
Entrée libre (sous réserve de l’évolution des mesures sanitaires liées à l’épidémie de covid-19)

« Je m’en vêts » est un projet artistique porté par les artistes Cécile Borne, plasticienne chorégraphe, et Thierry Salvert, vidéaste,
avec la participation de femmes et d’enfants du Pays de Lorient.
À travers une approche à la fois ludique, plastique et théâtrale cette édition met en scène une galerie de portraits. Cette création artistique autour du vêtement,
de l’image de soi, du regard des autres est l’aboutissement de plusieurs rencontres au cours de l’année 2020/2021.
La Place des Femmes
La création artistique proposée par Cécile Borne et Thierry Salvert s’inscrit dans un projet plus large, collaboratif et coopératif, intitulé « La place des femmes »,
qui se situe dans le champ de la transformation sociale sur le territoire lorientais. Les actions mises en place dans ce contexte visent à réinterroger en permanence une
organisation sociétale qui pourrait avoir tendance, sans que l’on s’en rende compte, à assigner les citoyennes et citoyens à jouer des rôles sociaux déterminés.
Les axes de travail portent sur le bien-être et l’estime de soi, la garde solidaire d’enfants, l’emploi et l’insertion professionnelle, la sensibilisation aux violences sexistes….

À travers le processus de travail proposé, il s’est agi d’interroger, avec la participation de personnes accompagnées par les centres sociaux partenaires et le CCAS de Lorient,
la place de la femme et la question du genre dans une approche transversale.
Travailler autour du vêtement a été le fil conducteur du projet artistique. C’est un médium chargé de sens qui questionne le corps, le féminin/masculin, l’image de soi,
l’apparence et qui dit des choses sur qui on est.

Les ateliers proposés par Cécile Borne ont eu lieu entre octobre 2020 et février 2021, auxquels ont participé 39 femmes et enfants.
« À chaque séance, nous avons pratiqué un travail corporel : constitution du groupe, écoute de l’autre, confiance en soi, acceptation du regard de l’autre, mise en disponibilité corporelle. Puis avons joué avec le stock de vêtements dans une approche à la fois plastique et théâtrale : s’amuser autour de la métamorphose, se déguiser, se dévoiler,
se cacher…
Nous nous sommes interrogés sur l’image que l’on renvoie en fonction du vêtement. Nous avons posé des mots sur nos sensations, sur ce que ces expériences nous suggèrent, nous avons pris le temps de laisser émerger la parole ».

Par ailleurs, une installation vidéo réalisée à partir des images et des paroles collectées valorisera les expériences traversées ensemble. Cette galerie de portraits, accompagnée d’un environnement sonore construit à partir des paroles des participantes, sera installée à la galerie du Faouëdic sous la forme d’un mapping vidéo.

 


Samedi 3 et dimanche 4 juillet

Galerie du Faouëdic
Place de l’Hôtel de ville
56100 Lorient