Du 5 au 11 septembre 2022

Cette exposition est le fruit d’une amitié entre Laurence Limbour et Ludivine Ledoux, portées par une sensibilité commune autour de la matière, de l’organique, de la transformation. Depuis leur rencontre à l’université, elles n’ont cessé de construire un dialogue artistique qui prend corps dans des œuvres où la gestuelle est vectrice de métamorphoses et de reconstructions.

A propos de l’exposition
Pour cette exposition, Laurence Limbour met en dialogue différentes installations poétiques où se conjuguent espace et temps, au travers de deux matériaux que sont, les cheveux, intrinsèquement liés au temps, et les cartes routières à celui de l’espace. Pour chacun de ces matériaux les techniques mises en œuvre opèrent une profonde transfiguration de la matière.

Les cheveux, sont travaillés en masse, amalgamés en une dentelle, décolorés, recolorés, ou dorés à la feuille. Dans un entrelacs de temporalités, les petites histoires se mêlent, viennent assaillir les grandes, et prennent corps ensemble dans des gures circulaires dont la récurrence sonne comme une invitation à se mesurer à l’in niment grand, l’in ni recommencement. Les cartes routières, sont plissées à l’extrême pour en extraire le suc coloré puis agencées de façon sculpturale pour prendre possession d’un nouveau territoire, celui du jeu.

Ludivine Ledoux développe une approche sculpturale du textile. Des paysages abstraits et poétiques sont suspendus dans l’espace, fragmentés puis reconstruits. La verticalité reconstitue un horizon, les parties se joignent pour révéler un paysage réparé. Les pièces présentées sont en fibres de lin, teintées en partie par l’artiste avec des plantes tinctoriales issues de cueillettes ou de récupération.

A travers la technique du tissage, elle cherche à créer une expérience tactile pour créer des connexions entre l’artisanat et l’art contemporain et déployer une réflexion autour du concept d’écosystème, dont la résilience et l’équilibre ne sont permis que par sa diversité.

Elle considère chaque travail comme un espace autonome, dans lequel différents éléments se connectent pour créer une narration commune.

 


Du 5 au 11 septembre 2022

Orangerie du Thabor
Galerie Est
Rennes