Chantal Tichit

Chantal Tichit

Chantal Tichit

Vit et travaille en île de France (95)
FRANCE

E-mail
chantal.tichit@gmail.com

Site web
https://chantaltichit.jimdofree.com

 
 

EXPOSITIONS PERSONNELLES

2019
Fils poétiques – Médiathèque – Bezons (95)

2004
Galerie  A Propos d’Art – Argenteuil (95)

 

EXPOSITIONS COLLECTIVES

2019
Biennale OKSEBO#7 – Trio « Psyché(s) » avec Hervé Duetthe et Alexandre Behot – Château de La Roche Guyon – La Roche-Guyon (95)      

2018
Présences2 – Espace Peugeot – Association Itinéraires Art contemporain – Paris (75017)
Galerie Hors Cadre – Créations textiles – Beauvais (60)

2017
Biennale OKSEBO#6 – « DésaCORPSdés » Installation en duo avec Rose Coogan – Château de La Roche Guyon – La Roche Guyon (95)

2016
Bleue comme une orange – Association  Itinéraire Art Contemporain – La Galerie d’art contemporain – Auvers sur Oise (95)

2015
Différences – Galerie Abstract Project – Paris (75011)

2011
Itinéraire 2011 – Mairie du 9ème – Paris (75009)
Tous les corps dégorgeaient – quatuor d’artistes – Espace Ikor – La Frette (95)

2008
Salon International d’Automne –  Sarria – Galice – Espagne

2007
Rev’Art – Espace Aragon – Bezons (95)
Usine à Zabu – Saint Germain des Angles (27)

2006
Art VO – Axe Majeur – Cergy-Pontoise (95)

2005
Ephémère – Installation in situ – Jardins, cours, maison, église – Château Landon (77)
Galerie  A Propos d’Art – Argenteuil (95)

2004
7ème Salon d’Art Actuel –  Magny en Vexin (95)
Galerie White Elephant – Paris (75018)
Nouvelles Tendances – Marly le Roi (78)
Réverbérations – Place Saint Sulpice – Paris (75006 )

2003
Salon Art Contemporain – Ancienne église Saint-Pierre – Senlis (60)
Art sacré contemporain – Les Calandres – Eragny (95)

2002
Art Espace –  Fresnes (94)                
Salon Art Contemporain – Mention spéciale du Jury – Ancienne Eglise Saint-Pierre de Senlis – (60)
Maurep’Art Espace Albert Camus – Maurepas (78)
Salon d’art actuel  » Manganèse  » – Vaureal (95)

2001
Exposition en duo avec Ossanna Manoukian – Bateau-Lavoir – Paris (75018)
Salon ARAMI – Ermont (95)       
Salon Art Contemporain – Eglise Saint-Denis de Jouy-le-Comte –  Parmain (95)

2000
Duo avec Ossanna Manoukian – Espace Dar Ettakafa – Rabat- Maroc

 

PUBLICATION
Revue d’art et poésie – La Traductière n°22

Transformer, disséquer, réaménager, reformuler et déconstruire une mythologie des corps pour leur attribuer une autre géographie.
Imprimer des surfaces, les enfoncer, extirper, soulever… enfin pouvoir respirer.
Exit la légende de l’être premier, séparé.
Exit le mythe de l’incomplétude.
Exit le miroir négatif du pénis nommé vagin, reflétant l’image d’un trou béant attendant son comblement.
Exit l’idée de disponibilité du corps des femmes.
J’imagine d’autres emboîtements, je rêve de migrations, de frontières perméables.
Je rêve d’échapper aux visions binaires du monde. J’aimerais déjouer les rapports de domination.
Mes oeuvres ne sont pas des bannières, elles renforcent ma perception de sujet,
elles sont comme mon corps, vectrices de significations, médiatrices de relation aux autres et à soi.
Quoi de plus évident que du textile pour rendre compte des corps vécus,
éprouver son existence incarnée,
rendre compte d’une liberté sous contraintes…?
Aller du dedans vers le dehors et en faire surfaces.
Construire une enveloppe peau soulevée par l’empreinte des organes, bornant des territoires sexuels illimités.
Examiner les interactions entre les organes intérieurs et extérieurs et estampiller les indéterminismes.
Aller du dehors vers le dedans sans exproprier.
Aller du volume mou, répandu ou tenu, contraint,
vers des surfaces semblant tisser, à l’aquarelle et aux traits, des représentations altérées et en échos,
contribue à éprouver une existence incarnée au sein d’une réalité collective de discriminations.

Au moment où j’écris ces lignes, nous sommes tous des corps et êtres contraints, confinés chez nous à cause de la pandémie de Covid 19. Les contraintes, discriminations auxquelles je fais référence plus haut, demeurent et s’ajoutent à ce confinement.

« N’oubliez jamais qu’il suffira d’une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en question.
Ces droits ne sont jamais acquis. Vous devrez rester vigilantes votre vie durant. » Simone de Beauvoir.