Sélectionner une page

Guacolda

Vit et travaille en Ile-de-France

E-mail
guacolda.artiste@gmail.com

EXPOSITIONS PERSONNELLES

2017

Galerie Insula – Paris

2015

Artothèque Ecla – Saint-Cloud

2014

RentingArt – Neuilly sur Seine – France

2013

Les infirmières galerie – Paris

Journée de l’estampe – Paris

Journée des métiers d’Art – Paris

2012

CPS de Lisbonne (Centre Portugais de Sérigraphie) – Lisbonne – PORT

Journée des métiers d’Art – Paris

2011

Galerie D’Est et d’Ouest – Paris

2010

Famille – Galerie Decastel – Avignon

2009

Jardin – Galerie Benezit – Paris

Galerie Septentrion – Marcq en Baroeul (59)

2007

Jeu – Galerie Benezit – Paris

2005

Galerie Ducastel – Avignon

2004

Gourmandise – Galerie M.Bénézit – Paris

2003

Gravicel – Lille (59)

2002

Galerie M.Bénézit – Paris

Renaissance – C N d’Art et d’Essai -Lucernaire – Paris

2000

Bibliothèque Robert Desnos – Montreuil (93)

1998

Galerie M. Bénézit – Paris

1997

Silhouettes – La Villette/Pavillon janvier – Paris

 

 

PRIX / BOURSES

2014

Résidence Galerie Fadi Moghabghab – Aïn Zhalta – Liban

2012

Résidence CPS de Lisbonne (Centre Portugais de Sérigraphie) – PORT

2007

Prix GRAV’X – Galerie Michèle Broutta – Paris

2006

Mac Val 94 – Bourse individuelle à la création – Ivry sur Seine, France

2004

DRAC Ile de France – Bourse d’aide à l’aménagement d’atelier – France

1991

Bourse d’études ERASMUS Beaux-Arts de Barcelone – Espagne

 

 

FORMATION

1993

Licence d’arts plastiques – Paris VIII

1991

DNSAP Diplôme de l’Ecole Supérieure des Beaux-Arts de Paris

Née en 1967 à Concepción, Chili en France
Vit et travaille à Champigny Sur Marne, France

Plasticienne, j’assemble, je mixe, je tresse, je brode, je grave les figures, les médiums…Le point commun à tous mes dessins, gravures, peintures, broderies, est le trait. Il les relie. Le trait-lien, le trait-empreinte, le trait-vibration, le trait-couleur.

« Avec la maestria d’un Cy Twombly qui se serait essayé à l’aiguille, Guacolda excelle dans l’art du crayonné qui chez elle n’est qu’illusion, dans le déploiement d’une stratégie textile aux fins mystérieuses, dans la manipulation de l’image source re-figurée, dans la mise en pointillé de ce qui d’usage, se lit d’un trait, créatrice d’une féminité têtue où le sensible dompte le brutal.
Elle tisse une œuvre aux innombrables entrées. Et rares sont les matériaux qu’elle se refuse à explorer. Dès qu’elle s’empare d’une aiguille et d’un fil, elle sait se montrer au summum de son art singulier où s’agrègent à la fois, la gravure, la peinture, le dessin.
Laissons-la, donc, être légère. Sur papier-bulles, sur toiles, en fils, en traits, en tresses, Guacolda avance, et sans cesse dans la transparence. Et pendant ce temps-là, obstinément, elle cousait. »

Extraits de « Guacolda. Figures. » iBooks
Christian-Louis Eclimont – Mai 2015