Sélectionner une page

Isabel Bisson Mauduit

Vit et travaille en Ile de France (93)

FRANCE

 

E-mail
imaubis@yahoo.fr

Site web

www.isabelbissonmauduit.com

EXPOSITIONS INDIVIDUELLES

2019

Depuis combien de temps marchons-nous ? – Galerie Marie-Claude Duchosal – Paris (75)

2018

Ecoute le bois…et ses racines – Espace des résidences – Centre Tignous d’Art contemporain – Montreuil-sous-Bois (93)

2017

La mariée – Galerie Marie-Claude Duchosal – Paris (75)

Pensées à coudre et autres fragilités – Espace Gainville – Aulnay-sous-bois (93)

2016

Galerie Motul-le – Pleumeur-Bodou (22)

2015

Falaise Potigny et Pont d’Ouilly – Communauté de communes du pays de Falaise (14)

Fil(s) – Galerie Marie-Claude Duchosal – Paris  (75)

2012

Keep calm and carry on – Galerie 96 Fontenay-sous-Bois (94)

2007

Devenir Grand – Centre de création contemporaine 2 Angles – Flers (61)

 

 

EXPOSITIONS COLLECTIVES

2019

Se mettre au vert – Commissaire Clotilde Boitel – MAL – Laon (02)

2018

Car rien je ne désire – tant– Galerie MC Duchosal – Paris 4

Biennale Contextil – Collectif Fiber Art Fever ! – Guimarães – PT

2017

Dans la forêt lointaine – Centre culturel Aragon – Oyonnax (01)

Petit panorama de l’Art Textile – Collectif Fiber Art Fever ! – La ferme d’en haut – Villeneuve d’Ascq (59)

Portes ouvertes des ateliers d’artistes – Bartfactory – Fontenay-sous-Bois (94)

2016

Sur le fil – Espace Gainville – Aulnay-sous-Bois (93)

F.A.I.R.E.S – Commissaire Yves Sabourin – 116 – Montreuil (93)

2014

Galerie Motul – le Pleumeur-Bodou (22)   

Désobéir – Halle Roublot – Fontenay sous-Bois (94)

CRAC 14èmebiennale d’arts actuels – Champigny-sur-Marne (94)

2013

Atrocité – Fontenay-sous-Bois (94)

2008

Les iconoclasses – Galerie Duchamp – Yvetot (76)

 

 

PHOTOS / VIDÉOS

2010

La République – Série de photographies couleurs 300x200cm dans l’espace urbain – Avion (62)

1997

Les Familles – Photographies N /B & instantanés couleurs – Sélection dans le cadre des « moins de 30 » – Marraine Denise Colomb – CNP Paris

Au fil de l’Orne – Installation super 8 couleur et musique live – Ecole des Beaux-Arts de Paris (75)

1996

Les Buis – Photographies couleur, récit – Projet d’édition – Ecole des Beaux-Arts de Paris (75)

Portraits de villes, Portraits de vies, Portraits de ports – Sténopés – Le Port île de la Réunion

 

 

FORMATIONS

Diplôme National Supérieur des Beaux Arts de Paris

Licence en Arts plastiques – Paris1

Diplôme National d’Arts et Techniques, Beaux-Arts de Caen (1)

Isabel Bisson Mauduit commence ses études d’art à Caen puis entre à l’Université Paris Sorbonne et aux Beaux-Arts de Paris où elle rejoint l’atelier d’expression photographique. Son projet de fin d’études, portraits photographiques en noir et blanc des anciens de son village natal en Normandie, montre dès le début l’ancrage de son travail dans l’humain.
Entre anthropologie, sociologie et humanisme, le travail d’Isabel Bisson Mauduit interroge alors et inlassablement ensuite la question de l’identité et de l’individu dans la société tout autant que dans son intimité.
En 2010, la photographe ressent un manque, un besoin, celui du geste, du travail d’atelier, de la maturation lente. Deux ans plus tard, elle expose pour la première fois ses travaux de peinture, d’aiguille et de sculpture.
Aujourd’hui pluridisciplinaire, la pratique d’Isabel Bisson Mauduit, voyage d’un médium à un autre, voire les croise, car pour elle, « chaque sujet doit trouver son meilleur véhicule ».

Les cloisons disparaissent, à l’instar de ses poèmes poussiéreux, pensées brutes de l’artiste brodées sur des rebuts textiles symbolisant le travail domestique de la femme ; ou encore ses ethno broderies, œuvres à l’aiguille inspirées des installations précaires des migrants dans les bois et plus récemment ses anatomies paysagères, sculptures légères et revisitées de nos organes.
Paysages réels, paysages intimes où la nature est partout mais l’humain jamais loin. Et inversement.

« A l’aiguille
Je couds. Je suis une femme. Depuis toute petite je couds. Les femmes de ma famille cousaient toutes. J’utilise le fil, la broderie, dans mon travail plastique. Je couds comme je dessine, je brode comme je peins.
Parfois la machine m’embarque, c’est une danse rapide tendue, une résistance, une bataille. Il me faut des dizaines de bobines – combien de kilomètres de fil ? – de longues heures. »