Marie Van Gysel

Jessica Morillo

Jessica Morillo

Nationalité Belge
Vit et travaille à Saint Guillaume (38)
FRANCE

E-mail
marik.vg@gmail.com,

Site web
http://marievangysel.blogspot.com

EXPOSITIONS  PERSONNELLES
2020
Marie Van Gysel – Bazart Textile – St Antonin – (82)
Marie Van Gysel, Talent de la jeunesse – La Galerie – Etable-sur-mer (22)

2019
Marie Van Gysel – Vieux Château – Bruniquel (82)

2016
Réminiscence – Centre Hospitalier de Rocheplane – St Martin d’Héres (38)
Trames Peintes – 102 – Grenoble (38)

2014
La Maison du Crieur – Montauban (82)           

 

EXPOSITIONS COLLECTIVES
2019
Le feutre, Expressions Contemporaines – Felletin (23)
La Chouette – Daoulas (29)

2018
Emulsion, Art et Création – Daoulas (29)

2015
Pelage et Dentelle, avec Aude Jouvin – le Lézard – Colmar (68)
Grands Dessins – la Cours des Miracles -Strasbourg (67)
Les 3 x 8 se découvrent d’un fil – les 3×8 – Nancy (54)

2013-2016
Immalulée conception, Revers, 6 ans et demi, Gare au Hangar, Bras de Fer, Encore et surtout  à la Semencerie- Strasbourg (67)

2013
Fricht Gepresst – Dahn (Allemagne)

2011
Sur place – Laval

 

RESIDENCES
2020
la Galerie – Etable sur mer (22)

2017
Les Féebuleuses -Lyas (07)

2016
102- Grenoble (38)

2014
Festival Des Paysages (57),  obtention du 1er prix

2011
Artopie, Meisenthal (57)

 

SPECTACLE
2016
Palabre – Mise en scène et confection de marionnettes géantes en musique – Strasbourg (67)

 

COLLECTIFS ARTISTIQUES
2017-2019
Membre et résidente de l’Art et Création, à Daoulas (29)

2013-2016
Membre et résidente la Semencerie Strasbourg (67)

2009-2014
Membre fondatrice de l’imprimerie Papier Gâchette -Strasbourg (67)

  

STAGES / FORMATIONS
2018
Stage de coloration de la céramique avec Céline Blanc (82)

2017
Stages au centre de formation Lainamac (23)

2009
DNSEP Art à L’Ecole Supérieure des Arts Décoratifs de Strasbourg (67)

A la quête de sens ou d’équilibre, je me sens une bête étrange parmi d’autres cherchant à former des signes, ce qui me semble le plus juste pour exprimer mes émotions : mes désirs, mes peurs, mes ambivalences. Je suis émue par l’expressivité des dessins d’enfant, la puissance mystérieuse des peintures rupestres, cette nécessité première que nous avons de créer. Loin de prétendre à des formes inédites, je trouve mon inspiration dans l’artisanat séculaire, les mythes et les symboles.

Je choisis les couleurs comme des vecteurs d’énergies singulières, elles reflètent les variations de mes humeurs. J’ai besoin de naviguer entre différents médiums, la laine, le dessin, le collage, la terre, la cire, comme autant de rapport au temps, à l’énergie que je traverse. Je suis attentive au surgissement des formes, guidée par la sensibilité et le rapport émotionnel. Le travail de la matière me permet de porter l’attention sur la nature même du matériau et de me laisser orienter par lui. La transformation lente inscrit mon corps petit à petit dans la sérialité, un rythme, par la répétition du geste, je développe un motif, une écriture intime et primitive.