Sandrine Thiébaud Mathieu

Marie Pourchot

Marie Pourchot

Vit et travaille à  Paris
FRANCE

E-mail
miliiday@live.fr

Art textile, peinture, installations et céramiques

EXPOSITIONS INDIVIDUELLES
2019
Espace-Temps – Galerie Seine 55 – Paris (75) FR

2012
Ciels – Ithaques Architectes – Paris (75) FR

EXPOSITIONS COLLECTIVES
2020
Blancs [2] – Galerie Abstract Project – Paris (75) FR

2019
La Biennale de Paris – Galerie Seine 55 – Grand Palais – Paris (75) FR
Salon des Réalités Nouvelles – Paris (75) FR
L’Art Pèlerin – Parcours d’Art contemporain – Tréon (28) FR
Réalités Nouvelles Hors les murs – RN Structures – Budva – Monténégro – ME
Salon des Artistes Indépendants Normands – Rouen (76) FR

2018
Salon des Réalités Nouvelles – Le Parc Floral – Paris (75) FR
Complicité-s – Galerie Abstract Project – Paris (75) FR
UAP 3+1 – Invitée d’honneur – Le Rive Gauche – Saint-Etienne-du_Rouvray (76) FR

2017
Parcours d’Artistes – Pontault-Combault (77) FR
Au fil de l’Avre – Saint-Lubin-des-Joncherets (28) FR
Réalités Nouvelles Hors les murs – RN Structures – Bernin (38) FR
Les Hivernales – Rouen (76) FR

2016
70 ans des Réalités Nouvelles – Galerie Abstract Project – Paris (75) FR
Project Arp – Galerie Abstract Project – Paris (75) FR
L’Usine à Zabu – Saint Germain des Angles (27) FR

2015
Inversement – Galerie Abstract Project – Paris (75) FR
Inauguration 0 – Galerie Abstract Project – Paris (75) FR
Réalités Nouvelles Hors les murs – RN Structures – Pékin – Chine

2014
Réalités Nouvelles Hors les murs – RN Structures – Chaudes-Aigues (15) FR 

2013
Réalités Nouvelles Hors les murs – RN Structures – Belgrade – Serbie

2012
Réalités Nouvelles Hors les murs – RN Structures – Pont de Claix (38) FR
Entres – Galerie Le Préau – Nancy (54) FR
Galerie L’Amarrage – Saint-Ouen (93) FR

2011
Réalités Nouvelles Hors les murs – Galerie Arrivage – Troyes (10) FR
Pierres Non SeulementLapidation-Dilapidation   Avec Christian Martinache – Centre Culturel Dobel – Paris (75) FR

2007-2017
Salon des Réalités Nouvelles – Le parc floral – Paris (75) FR

2006
Manganèse – Salon de Vauréal – Vauréal (95) FR

2004-2007
Parcours d’artistes – Salon de Pontault-Combault – Pontaul-Combault (77) FR

2004
Salon de Montrouge – Montrouge (92) FR
La Journée de la Femme – L’Abracadabar – Paris (75) FR

2003
Galerie Journiac – Fontenay-aux-Roses (92) FR

2000-2003
Salon des Réalités Nouvelles – L’espace Auteuil – Paris (75) FR


PRIX
2019
Prix du Département de Seine Maritime – Salon des Artistes Indépendants Normands – Rouen (76) FR

2018
Prix ArtsHebdoMédias – Salon des Réalités Nouvelles – Paris (75) FR

2012
Prix du magazine « Entre » – Salon des Réalités Nouvelles – Paris (75) FR

2000
Prix Marin 2000 – Salon des Réalités Nouvelles – Paris (75) FR

PRESSE / PUBLICATIONS
2020
« 61 artistes. Talents à découvrir  » – Emma Noyant – Hors-série : Arts Absolument

2019
Connaissance des Arts – Valérie de Maulmin
Le quotidien de l’Art – Édition spéciale du 09.2019
Catalogue de la Biennale de Paris

2018
« L’hommage à Bachelard de Sandrine Thiébaud Mathieu » – ArtsHebdoMédias – Véronique Godé
https://www.artshebdomedias.com/article/lhommage-a-bachelard-de-sandrine-thiebaud-mathieu/

2012
« Entre » Onirisme, revue n°5 –   Anna Serwanska

FORMATION
2003
 Master II d’Arts Plastiques –  avec Jacques Cohen – Panthéon-Sorbonne-  Paris
1997-2000 Ateliers des Beaux-Arts – Section peinture Paris
1985-1992 Beaux-Arts de Troyes – Chef d’atelier: Jean-Pierre Costantini
 

ACTIVITÉ PROFESSIONNELLE
Professeur de dessin, peinture et modelage
1998-1999 : Atelier Terres et couleurs
1999 jusqu’à ce jour : Atelier du Csec Ratp

Mon travail artistique est simple. Il requiert du tissu et des épingles de couture, traditionnelles, mais il est singulier.

Répétées à l’infini, en rangs serrés, lâches, rectilignes ou ondulants, les épingles piquées dans le tissu sont insoupçonnables : leurs têtes et pointes sont cachées sur l’envers du tissu. Elles en deviennent autres.

Piquer des milliers d’épingles dans le tissu m’a amenée à réaliser des tableaux en domptant le tissu ainsi épinglé et en l’arrimant à un châssis. Ensuite, des volumes se sont invités dans l’élaboration ; volumes que j’ai décidé de conserver en allant dans leurs sens. Ils tiennent uniquement par la densité et l’inclinaison des épingles, sans armature. J’aime cette idée que ces volumes ne tiennent que par eux-mêmes. Ce vide qui les habite leur confèrent une certaine mollesse, comme un repos ou la fin d’une respiration. De cette souplesse, ils prennent forme, en fonction, posés ou accrochés.

Parfois, je brode à la main en amont, ton sur ton généralement, d’une broderie simple. Je ne suis pas brodeuse. Démultipliées, déroulées, elles dessinent des chemins sur mon tissu jusqu’à ce que je décide de les emprunter. Les épingles prennent alors le relais et sont guidées par cette trame.

Au regard des autres techniques que j’affectionne, ce travail artistique revêt un caractère tout particulier. Il s’est révélé être une continuité filiale, temporelle, professionnelle. Je ne l’ai pas cherché, il m’a trouvée pour ainsi dire. Il est un retour à mes origines. Fille et petite-fille d’ouvriers bonnetiers, j’ai grandi à Troyes, dans la déliquescence des entreprises de textiles. De formation picturale, j’ai quitté mes pinceaux et la peinture à l’huile pour n’en garder que la toile vierge. C’est un retour en quelque sorte, un retour aux usines textiles et à leurs matériels premiers : tissus et épingles mais revisités.

Naissent ainsi des cartographies au naturalisme abstrait, non loin de Bachelard et de « L’eau et [des] rêves », de « L’air et [des] songes », de « La terre et [des] rêveries de la volonté » ou de « La terre et [des] rêveries du repos ».