Sélectionner une page

Stéphanie Cailleau

Stéphanie Cailleau

Stéphanie Cailleau

Vit et travaille à Die (26)

FRANCE

 

E-mail
kionani@yahoo.fr

Site web
www.stephaniecailleau.fr

 

EXPOSITIONS PERSONNELLES

2019

Sortie de terre – La Manufacture de Roubaix – Roubaix(59).

2016

Sortie de terre – Ecomusée Maison de la botanique – Le Noyer (05).

Carnets aux jardins – médiathèque de Die – Die (26)

2015

Sortie de terre, Galerie 29, Evian (74).

2013

Feutres tout terrain – Mapra / Maison des arts plastiques Rhônes Alpes – Lyon (69)

2012

Feutres tout terrain –  Musée du feutre – Mouzon (08)

 

LAND ART / INSTALLATIONS

2019

Eldorado/Lille 3000 et Arts & jardins – Installation Les Enlaçoirs – Lille (59)

2018

Parcours d’art Couleur d’automne – Installation in situ Les Enlaçoirs – Annemasse (74).

2017

Mois de l’environnement – Installation Les enlaçoirs  -l’île de Ré (17).

2015

Parcours Art villes et paysage – Installation Les Waders – Amiens (80)

Parcours A ciel ouvert – Installation L’enlaçoir –  Gap (05)

2014

Feutre tout terrain – Intervention au lycée horticole LEGTA de Voutezac (19)

2013

Installation in situ Les pierres bleues pour l’évènement « Horizon art nature en Sancy » Aydat (63).

2011

Parcours d’art dans la nature – Les Enlaçoirs – Chaillol (05)

Abri hybride – Communauté de commune St Jean-en-Royans (26)

2010

Vigne bleue, intervention au lycée viticole de Belair, exposition à la Fête de feuilles, Lyon (69)

Sentier Arte NaturaPeau de caillou – Résidence et installation – ITALIE

Parcours d’art Téciverdi  – Installation Les Enlaçoirs – Niort (79)

Festival Libellules Express – Traîner des pieds plus pour feutrer plus –  performance de feutrage collectif –  Asfeld (08)

2009

Vern-volume – Présence – Exposition en intérieur et parcours d’art en extérieur – Vern sur Seiche (35)

 

EXPOSITIONS COLLECTIVES

2018

Salon Objet Textile – Musée La manufacture de Roubaix (59)

2017

Les pierres bleues – Musée du chapeau de Chazelles-sur-Lyon (42)

2014

Du fil à retordre – Maison Folie Hospice d’Havré – Tourcoing (59)

2013

L’in-habité – Atelier-sur-rue – Avec Cécile Dachary et Isabelle Jolivet – Paris (75)

2012

Les Itinérances des poissons rouges – Les in-habités – Valence (26)

2010

Exposition avec Mathilde Gros et Clothilde Staes – La Sécu – Lille (59)

2009

Atelier de gravure itinérant – Collectif  Les dompteurs de papier – FRANCE

Les graines – Exposition avec Tezzer –  galerie Le Quai – Pont de Barret (26)

2008

Relation et Correspondance – Projet postal collectif – Galerie Le chercheur d’Art – Rennes (35)

 

RESIDENCES/EXPOSITIONS

2013/ 2014

Le goût du paysage – Association Reliefs – Livron et à Ste Croix (26)

2012/2013

Polyculture – L‘Abri – Résidence et exposition in situ  – Ferme de Vernan (42)

2011

Broderie tout terrain – Land art – Campagn’Art, St Martin d’Astarac (32)

Les in-habités – Résidence de recherche dans la communauté Emmaüs – Etoile sur Rhône (26)

2008

Bogu’art – Redon (35)

Fées d’Hiver – Land art – Crévoux (05)

2007

Grandeur NatureCoeur de pierre – Land art – Queyras (05)

2006

Relooking rural – Résidence et exposition dans les fermes – Betton (35)

 

PERFORMANCE

2013

Travail coton – Centre culturel Les Passerelles – Pontault Combault (77)

 

PRIX / BOURSES

2017

Bourse « Brouillon d’un rêve d’image – la SCAM » pour le projet d’un livre dessiné : Histoires de chiffons.

2010

1er prix du concours Atelier d’art de France, à la bergerie Nationale de Rambouillet (78) FRANCE.

2004

Bourse de L’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs de Paris pour le programme d’échange avec le NID, National Institute of Design d’Ahmedabad – INDE

 

BIBLIOGRAPHIE

2017

Apparemment la terre colle – Livre en collaboration avec Myriam Voreppe – auto-édité

 

Après avoir suivi une formation d’arts appliqués et de design textile à l’Esaat de Roubaix et à l’Ecole des Arts Décoratifs de Paris, clôturée par un séjour d’étude au National Institute of Design d’Ahmedabad, en Inde, Stéphanie Cailleau a progressivement détourné les techniques textiles acquises pour les expérimenter à ciel ouvert.

Fille d’agriculteurs, cette drômoise d’adoption s’intéresse en effet de près au milieu rural, à sa culture et son imaginaire. Dans ses installations, elle questionne les rapports intimes que les humains entretiennent avec « la nature». Entre admiration et peur, attirance et rejet, c’est la complexité et l’ambivalence de ces relations qui l’intéressent.

Ses œuvres en feutre sont créées ou déployées in situ, elles se lovent sur rocher, se greffent sur arbre, créant une confusion quant à la nature organique de la matière et la croissance du vivant.
Confectionnés sur le paysage et les corps, ses travaux sont pour le moins énigmatiques ; le feutre – isolant thermique, phonique et matière imperméable – apparaît comme un élément protecteur, sensible et maternel. A contrario, dans la nature ses œuvres font également office d’éléments parasites et  en dépit de la beauté des formes et de la douceur du matériau elles font pointer ce caractère monstrueux,  évoquant l’hybridation d’une ère postindustrielle, celle des OGM et de l’après Tchernobyl.

Actuellement, l’artiste explore une nouvelle piste de travail en faisant interagir ses gestes avec ceux des insectes et du microbiote de la terre : après intervention en couture de fil polyester, des vêtements de récupération en coton sont enfouis sous terre, puis déterrés. Les volumes à l’allure organique, ainsi lentement obtenus par biodégradation, donneront bientôt lieu à une nouvelle installation, en intérieur cette fois-ci…